walz – je sors

Maria

walz, en concert à Nancy (photo Doggy de SaDunya): Maria et Dagobert.

bonsoir,

on vous tient encore une fois au courant des dernières évolutions du groupe: après la version démo que certains connaissent, après la version duo puis celle de l’album, voici la chanson « je sors » dans sa forme actuelle et en live.

en vous souhaitant plein de belles choses parce qu’à part ça la vie est belle, et c’est tant mieux!

bien @ vous,

nicogé

PS: encore merci les Baladins!

PPS: on vous redonne l’adresse de notre (nouveau!) site: http://rythme2walz.fr.ht/

Paroles – partir encore (extrait de l’album “Marie-Claire”) – walz

walz - partir encore

walz – partir encore

bonsoir!

ce soir: partir encore.

une chanson très simple en apparence, avec des harmonies un peu plus complexes qu’il n’y parait. c’était l’idée: une chanson, pop dans la structure, mais où les parties de voix allaient demander un travail de mise en place plutôt conséquent, avec la descente chromatique sur les 3 « pa » du refrain: « je voulais PArtir encore… » (F#,F,E)

bref, je me suis fait plaisir.

encore une chanson écrite pour Maria (en ce sens notamment qu’elle est écrite du point du vue féminin). normal, allez-vous me dire: c’est elle la star. et c’est vrai!

donc:

14.partir encore

(cliquez pour écouter)

Partir encore

paroles et musique: nicolas Gafanesch

T’as pas passé la nuit accroché au guidon
T’as pédalé, comme un con
Assis par terre à nous bercer d’illusions
Avec tes envies pour seul horizon

Je t’avais pas dit alors que j’étais pas là
Je voulais toucher ton corps encore une fois    x2

Je voulais partir encore   x3
Toucher ton corps encore, encore, du dehors

T’as passé toute la nuit sur ton balcon
A faire les cent pas, qu’est-ce que t’es con
Assis par terre à nous bercer d’illusions
Ne vois tu rien venir là fais attention
Je t’avais pas dit alors que j’étais pas là
Je voulais toucher ton corps encore une fois    x2

Je voulais partir encore   x3
Toucher ton corps encore, encore, du dehors

Tu voudrais pas… tu voudrais pas… ?

crédits:

Maria : voix
Nicolas Gafanesch : voix, chœurs, percussions, guitare folk, guitares électrique, basse, banjo 4 cordes
Loïc Untereiner : banjo 6 cordes
Alexis Untereiner : voix

voilà

bien @ vous,

nicogé

walz, chansons rêveuses et francophones

Retrouvez Walz sur le site : http://www.rythme2walz.fr.ht/

.

Paroles – je sors (extrait de l’album “Marie-Claire”) – walz

walz - Z

walz – Z

bonsoir,

ce soir: « je sors ».

c’est la deuxième chanson, après les petits souliers, que j’ai spécifiquement écrite pour Maria.

enregistrée en version démo sous le titre de travail « la vie parfaite (je sors) », elle a connu une belle évolution, un soir de départ improvisé au studio pour cause de coups bas à oublier. on s’est mis à jouer cette chanson chez Dagobert, et puis au moment de passer au refrain, on a eu comme une intention collective, et au lieu de continuer coolos sur les « je sors », on y est allé; je suis passé en mode « deux temps », et Dago, ahu, Quinquin, et moi-même ce sont mis à chanter « (je) reste dehors » pendant que Maria chantait la fin.

et c’était bien.

plus tard, on a enregistré; j’avais emprunté la guitare folk de Maria et la guitare électrique de Dago, la basse d’ahu comme souvent, et Dagobert a rajouté l’orgue, la clarinette et la batterie. Maria a posé son accordéon, on a tous chanté. et puis on a fait une vidéo.

donc:

10.je sors

(cliquez ici)

Je sors

paroles et musique: Nicolas Gafanesch

c’est pas aux aurores la boîte de pandore
si tu veux on essore, nos doutes et mes remords
tous nos vains efforts, toute voile dehors
on recule d’abord, ton sourire se tord? (d’un)
tu n’seras jamais plus, celui qui m’a plu
tu n’seras plus jamais, celui que j’aimais
alors…

et même quand je dors, mon nez s’allonge encore
Adam, Eve et le corps, rêvent en technicolor
la raison et mes torts, jetés par dessus bord
la saison qui me mord, est qu’on s’améliore? (d’un)
tu n’seras jamais plus, celui qui m’a plu
tu n’seras plus jamais, celui que j’aimais
alors…

lalala

le soir on s’en sort, le soir on est fort
on sait que le matin, tout nous revient
alors…

je sors, et ma tête reste dehors, je sors et ma tête reste dehors
je sors, et ma tête reste dehors, si tout s’arrête
je sors, et ma tête reste dehors, je sors et ma tête reste dehors
je sors, et ma tête reste dehors, si tout s’arrête
et dans ma tête je marche encore, et dans ma tête je marche encore
et dans ma tête je marche encore, la vie parfaite et le confort
je sors, et ma tête reste dehors, je sors et ma tête reste dehors

crédits:

paroles et musique : Nicolas Gafanesch

Maria : voix, chœurs, accordéon
Nicolas Gafanesch : voix, chœurs,  guitare folk, guitare électrique, basse
Loïc Untereiner : clavier, chœurs, batterie
Alexis Untereiner : chœurs

voilà.

bien @ vous,

nicogé

Retrouvez Walz sur le site : http://www.rythme2walz.fr.ht/

.

Paroles – j’en peux plus (extrait de l’album “Marie-Claire”) – walz

walz - j'en peux plus

walz – j’en peux plus

bonjour,

ce soir, épisode 9: « j’en peux plus »!

une chanson qui a l’avantage d’avoir été façonnée par les aléas du temps qui passe. c’est beau comme du Yann Moix.

bref, j’ai mis mon temps à arriver au résultat que je voulais.

elle a connu les projets nicogé, le colporteur, avant de trouver enfin son épanouissement au sein du groupe walz! (je remarque que décidément c’est un peu chiant comme j’écris ce soir).

on a commencé à l’enregistrer en guitare/batterie avec Tjark (idée de génie!) pour le colporteur. on a gardé la base et tout s’est fait petit à petit. j’ai enfin trouvé la façon de chanter que je voulais merci aussi le temps qui fait son travail), Maria a incontestablement apporté le truc qu’il fallait; tout comme tous ceux qui ont participé, toute la bande aux chœurs et Quinquin en feu sur le banjo 4 cordes.

les plus fins connaisseurs auront pu reconnaître un petit hommage au « blues d’un oiseau de nuit » de Loïc Untereiner dit Dagobert, je cite: « je n’en peux plus, on se tue, même si on s’aime; on le sait que ça ne sera, plus jamais pareil. » base de la chanson disons-le carrément, du message principal et du sous-entendu très important pour la compréhension de cette chanson. ça éclaire, comme on dit. on pas.

la compréhension elle-même, par contre, n’est pas indispensable (souhaitable?); le mieux c’est de comprendre ce qu’on « veut ». tant que la chanson parle à ses auditeurs, c’est déjà pas mal. les explications de texte, hein… ça vaut ce que ça vaut.

donc:

09.j’en peux plus

(cliquez pour écouter)

J’en peux plus

paroles et musique: Nicolas Gafanesch

J’ai pas changé j’ai pas cesser d’exister sans toi
J’ai pas voulu j’ai pas pu je t’ai pas attendue tu vois
Je t’ai pas entendue non plus à part peut être cette fois
Où je n’ai rien répondu à part bien sur n’importe quoi

J’en peux plus j’en peux plus, tout est foutu
J’en peux plus j’en peux plus, tout est foutu
J’en peux plus j’en peux plus, tout est foutu
J’en peux plus ça me tu, j’en veux plus j’en peux plus

J’ai pas changé j’ai pas de penser à toi
J’ai pas voulu j’ai pas pu et peut être que c’est comme ça
Des allées et venues dans les lieux et les endroits où
Tu m’avais plu quand tu étais là

J’en peux plus j’en peux plus, tout est foutu
J’en peux plus j’en peux plus, tout est foutu
J’en peux plus j’en peux plus, tout est foutu
J’en peux plus ça me tu, j’en veux plus j’en peux plus

Et comment tu t’appelles comment ça va ?
Est-ce que tu te rappelles toujours de moi ?
Est-ce que t’es toujours si belle ou est ce que c’est moi ?
Des souvenirs à la pelle des feuilles mortes et cetera
Mais comment tu te rappelles du son de ma voix ?
Est-ce que t’es toujours si belle ou bien c’était moi ?
Est-ce que c’est moi qui appelle ou est ce que c’est toi ?
Moi j’en ai à la pelle des souvenirs de toi

Je ne veux plus qu’on m’émerveille je ne veux plus rêver d’elle
Je ne veux plus que l’on me voit je ne veux plus rêver de toi

J’en peux plus j’en peux plus, tout est foutu
J’en peux plus j’en peux plus, tout est foutu
J’en peux plus j’en peux plus, tout est foutu
J’en peux plus ça me tu, j’en veux plus j’en peux plus

crédits:

Maria : voix, chœurs
Nicolas Gafanesch : voix, chœurs, guitare classique, guitare folk, guitare électrique,
ukulélé, basse
Julien Karleskind : batterie
Éric Karleskind : banjo 4 cordes, chœurs
Alexis Untereiner : chœurs
Nicolas Karleskind : chœurs
Loïc Untereiner : choeurs

tout ça enregistré et mixé par Alexis Untereiner dit ahu au studio hilbesound,comme tout l’album.

voilà.

bien @ vous,

nicogé

Retrouvez Walz sur le site : http://www.rythme2walz.fr.ht/

.

Paroles – Louise Louise (extrait de l’album “Marie-Claire”) – walz

walz - Marie-Claire

walz – Marie-Claire

bonjour,

aujourd’hui, épisode 5: Louise Louise.

cette chanson est créditée « paroles et musique: Nicolas Gafanesch » dans la pochette.

c’est vrai; ceci dit, elle est issue d’une session d’impro au studio de notre label Hilbesound (bon, OK, dans la cuisine), avec une forte influence de Nico K.

de plus, Maria a très largement participé à la structure de la chanson; ceci étant dit, et ce qui appartient à César lui étant rendu, ça ne change pas grand chose: c’est de toute façon une chanson de walz!

Louise Louise (sur la répétition, on aura compris la référence), parce que 1 c’est un mes prénoms préférés, 2 c’est le nom de la fille aînée de Gissoun le colporteur, donc je l’ai forcément un peu en tête, et puis aussi, moins avouable, j’ai lu un article sur Louise Bourgoin dans les inrocks avant de partir au studio, et ce refrain m’est venu sur la route. ça tombait bien: il allait parfaitement pour cette chanson; parfois, les choses sont simples. parfois… bon c’est anecdotique, c’est surtout un prénom qui sonne.

donc:

Louise Louise

(cliquez pour écouter)

Louise Louise

paroles et musique: Nicolas Gafanesch

tu dis « t’y gagnes et moi j’y perds »
tu voulais vendre tes affaires
si y’a plus rien à faire
on laissera rien derrière                        x2

on vit nulle part on est partout
on fait plus rien du tout
on est rien, et un peu tout
et puis surtout on s’en fout               x2

j’voulais plus jamais passer
sur le chemin des écoliers              x2

Louise, Louise, que m’as-tu fait?           x3
il faut dire que tu maîtrise ton sujet

il faut en faire des progrès
tu me disais, tu me disais
et toi t’entasses les regrets
si tu t’y fais, on disparaît

on vit nulle part on est partout
on fait plus rien du tout
on est rien, et un peu tout
et puis surtout on s’en fout               x2

j’voulais plus jamais passer
sur le chemin des écoliers              x2

Louise, Louise, que m’as-tu fait?           x3
il faut dire que tu maîtrise ton sujet

sur le chemin des écoliers (x3) qu’est-ce qu’on peut s’ennuyer
sur le chemin des écoliers (x3) qu’est-ce qu’on se fait chahuter
sur le chemin des écoliers (x3) qu’est-ce qu’on s’fait chier !

il y a la pluie dehors et nous, ce soir le monde me paraît flou
il faudra bien que je t’embrasse et que je change les essuie-glace

Louise, Louise, que m’as-tu fait?           x3
il faut dire que tu maîtrise ton sujet

crédits:

Maria : voix, guitare classique
Nicolas Gafanesch : chœurs, guitare folk, guitare électrique,  banjo 4 cordes
Julien Karleskind : batterie, balafon
Loïc Untereiner : basse, guitares électriques
Alexis Untereiner : chœurs

voilà.

bien @ vous,

nicogé

Chemin des écoliers, à Saint-Symphorien (69)

walz présente: le chemin des écoliers.

Retrouvez Walz sur le site : http://www.rythme2walz.fr.ht/

.

Paroles – comme on dit (extrait de l’album “Marie-Claire”) – walz

walz - Marie-Claire (livret pages 2 et 3)

walz – Marie-Claire (livret pages 2 et 3)

bonjour!

aujourd’hui, épisode 3: comme on dit.

chanson écrite au fil des jours et des semaines.

l’enregistrement a été un chouette moment: comme pour « toi t’es pas là », la base est une boucle. un tempo à la grosse caisse (Alex), une guitare folk et une basse acoustique (votre serviteur). le reste m’est venu ensuite: guitare électrique, piano toy…

ensuite, sont arrivées les guitares d’Eric et Loïc; tout a été très simple, limpide et excitant.

j’ai rajouté encore le banjo, on a revu deux trois trucs.

quand Maria est arrivée sur le projet de ce qui allait devenir walz, on a enregistré une version chez moi, et puis on a refait les fois de la version studio, et puis une deuxième fois, et puis une troisième…

voilà; on a vécu des belles choses.

aujourd’hui, donc:

03. comme on dit

(cliquez pour écouter)

Comme on dit

paroles et musique : Nicolas Gafanesch

J’ai de la chance de t’avoir rencontrée
J’ai commis quand j’y pense quelque erreur avant d’arriver
Je suis parti comme on dit, la fleur au fusil
Mais je n’ai pas d’arme et je suis sous le charme
Du chemin des dames d’où je suis arrivé

Tu me dis que tu m’aimes mais qui t’es toi ?
Et où vont tes rêves quand tu n’es pas là ?
Où vont tes rêves quand tu n’es pas là ?

J’ai quelques dépenses qu’on pourra éviter
Et quelques carences qu’il faudra bien me pardonner
Je suis partie comme on dit la fleur au fusil
Mais je n’ai pas d’arme et je suis sous le charme
Du chemin des dames d’où je suis arrivé

Tu me dis que tu m’aimes mais qui t’es toi ?
Et où vont tes rêves quand tu n’es pas là ?
Où vont tes rêves quand tu n’es pas là ?

J’ai de la chance de t’avoir rencontrée
J’ai fais par inadvertance quelques erreurs en vérité
Je suis parti comme on dit, la fleur au fusil
Mais je n’ai pas d’arme et je suis sous le charme
Du chemin des dames d’où je suis arrivé

Tu me dis que tu m’aimes mais qui t’es toi ?
Et où vont tes rêves quand tu n’es pas là ?
Où vont tes rêves quand tu n’es pas là ?

Alors dis-moi que tu m’aimes, que tu n’aimes que moi
Et où vont tes rêves quand tu n’es pas là
Alors dis-moi que tu m’aimes, que tu n’aimes que moi
Et où vont tes rêves quand tu n’es pas là
Et où vont tes rêves quand tu n’es pas là

crédits:

Maria : voix, chœurs
Nicolas Gafanesch : voix, guitare folk, basse acoustique, guitare électrique,
piano jouet, banjo, percussions
Éric Karleskind : guitare électrique
Loïc Untereiner : guitare électrique
Alexis untereiner : grosse caisse

voilà.

bien @ vous,

nicogé

PS: version lovegratte:

Retrouvez Walz sur le site : http://www.rythme2walz.fr.ht/

.

Paroles – ce matin (extrait de l’album “Marie-Claire”) – walz

walz - Marie-Claire (verso)

walz – Marie-Claire (verso)

bonjour,

épisode 2, donc, comme promis: ce matin.

pas grand chose à dire: paroles et musique de votre serviteur, chanson écrite en souvenir:

1) d’un jour d’épais brouillard et de spleen.

2) d’une visite de témoins de Jéhovah forts sympathiques, vu leur question: « pensez-vous à Dieu? », ou quelque chose comme ça, et surtout vu ma réponse: « je suis marxiste-léniniste »…

3) d’une émission de France Inter « la jeunesse tu l’aimes ou tu la quittes ». (diffusée durant l’été 2010 et présentée par Joy Sorman.)

4) et de la lecture d’un excellent roman de l’excellent écrivain Paul Auster, « la Nuit de l’Oracle« , où il est question d’un type qui voit sa vie prendre sens grâce à l’apparition d’une fille aux cheveux bouclés qui travaille comme graphiste…

bref, j’ai écrit une chanson. (désolé, j’ai pas pu m’empêcher.)

avec une grosse pensée positive pour mes chers petits.

aujourd’hui, donc:

02.ce matin

(cliquez pour écouter)

Ce matin

paroles et musique : Nicolas Gafanesch

Couplet 1 :
Ce matin, y a pas grand-chose à faire mes enfants sont chez leur mère
Je vois même plus l’étang à cause du mauvais temps
T’es pas seule ce matin je voudrais en dire autant
Tu sais je vais bien je suis seul mais pas tout le temps

Pont :
Nos plus beaux sourires peut être appartenir à mon monde ou au tiens, est-ce qu’on retient ?
Nos plus beaux sourires peut être appartenir à mon monde ou au tiens

Refrain :
Ce matin…est-ce que tu vas bien ?   x4

Couplet 2 :
Ce matin, y a toujours Paul Auster et puis bien sûr, France inter
La jeunesse ils l’aiment et toi tu l’as, et en bas de chez moi
La vérité et Jéhovah ne me parleront pas de toi
Je reste dans les draps où j’ai dormi avec toi

Pont :
Nos plus beaux sourires peut être appartenir à mon monde ou au tiens, est-ce qu’on retient ?
Nos plus beaux sourires peut être appartenir à mon monde ou au tiens

Refrain :
Ce matin…est-ce que tu vas bien ?   x4

Ce matin…

crédits:

Maria : voix
Nicolas Gafanesch: voix, guitare classique, guitare électrique, ukulélé, banjo 4 cordes,
basse
Julien Karleskind: batterie

voilà.

bien @ vous,

nicogé

cover by MrDoolile !

Retrouvez Walz sur le site : http://www.rythme2walz.fr.ht/

.