François Hollande 2012!

François Hollande

François Hollande

bon, ben voilà.

François Hollande donc.

les journalistes étaient dans les starting-blocks: avec des phrases préparées pour n’importe quelle situation:

1/ Hollande gagne: « mais ça ouvre un boulevard à Mélenchon! » (à noter, elle était prête pour DSK, et avec Besancenot en plus!).

2/ Aubry gagne « mais ça ouvre un boulevard pour François Bayrou (à noter, elle était prête pour avec Royal(!), et avec Borloo aussi.).

bon, y’a pas que le personnel politique qui est à renouveler.

quant à moi, bêtement, je vois peu de différences entre eux; ça n’enlève pas pour moi l’intérêt de la primaire, sauf à affirmer ou à se faire croire (les deux sont possibles) qu’il faut éradiquer toute question de « personnalité » de la politique (ce qui serait très bien, dans l’absolu, hein.).

deux personnes de centre-gauche, progressistes, pour le côté positif.

deux adeptes du capitaliste (à peine) modéré mode « social-traître », pour le côté négatif.

et dans ce cadre-là, j’aime autant, moi, que ce ne soit pas Martine Aubry et ses attaques dures, infondées vu la proximité idéologique et suicidaires politiquement qui l’ait emporté.

car oui, il y avait de la méchanceté et de la malhonnêteté intellectuelle dans sa campagne, du moins dans ce que j’en ai perçu.

mais le PS a réussi un beau coup avec ses primaires: droite défaite et mauvaise joueuse, squat’ de temps d’antenne(s), modernité affichée…

du coup, les attaques personnelles et les pseudo-révélations sur le passé de M. Hollande vont malheureusement pouvoir commencer. beurk.

et bon, en même temps, et même en cas de victoire du P »S », toujours pas de gauche et de changement profond à l’horizon 2012…

faudra-il aller voter pour le « moins pire »? peut-être…

Sarko anxieux, Hollande vainqueur.

Sarkozy anxieux, Hollande vainqueur.

trouvé sur rue89.

Publicités

post pour un élu: ne frappez pas (nos enfants)!

non à la violence!

non à la violence!

A débattre

Le député PS Cahuzac gifle un jeune : « Tu me respectes ! »

Par Laurent Mauriac | Rue89 | 24/04/2011 | 13H19
Il existe plusieurs manières de se faire entendre des jeunes lorsqu’on fait de la politique. François Hollande leur susurre qu’il aime Zaz et « Jordana » (sic). Un autre député PS, Jérôme Cahuzac, leur colle des beignes. La suite

nullissime, zéro, minable.

Monsieur le député qui avez failli à votre tâche la plus élémentaire: vous êtes montrez violent contre plus jeune que vous dans une situation sans aucun danger physique, apparemment. en tout cas, il n’y a pas de légitime défense à proprement parler à en croire les faits rapportés ici et là.

une erreur? ça peut arriver. peut-être, enfin, vous avez plutôt l’air fier.

mais vous êtes un député de la nation: dans une démocratie normale, vous vous devriez donc de démissionner, pour ne pas faire porter au pays ou même à votre parti (ou ce qu’il en reste) votre geste inacceptable.

vous devriez montrez l’exemple: selon vos propres critères, quel « respect » pensez-vous inspirer à présent?

oh, mais je ne me fais pas trop d’illusions: on vous félicitera sans doute dans ce vieux pays pourri et ultralibéral. c’est un tort.

Pour la première fois en français…

Dix raisons de ne pas frapper vos enfants

Frapper un enfant est souvent considéré comme une méthode normale d’éducation. Voici dix raisons de ne pas le faire.

enfin je le répète: ne frappez pas vos enfants. (cliquez!)

où va le PS?

à droite, mon ami(e), à droite…

on crée les évènements type « insécurité », on loue les « bonnes vieilles méthodes » et la fermeté: AU SECOURS!!!!

il faudrait interdire au P »S » de se dire de gauche, puisqu’on aime tant interdire en République!!!

gagnez-le, votre « respect »: la violence est injustifiable, bien sûr, mais occupez-vous des problèmes des gens, de la nature, du Monde, et le respect viendra!!

ne dit-on pas aux profs violentés qu’ils auraient du se faire respecter? alors pourquoi pas les élus? évidemment, je ne suis pas d’accord pour les profs, je ne le suis pas plus pour les élus: pas de violence, ce n’est jamais justifié.

et surtout, surtout, PEACE AND LOVE!

bien @ vous,

nicogé

international (ou pas): (presque) revue de presse du jour.

bonjour,

plusieurs bonnes nouvelles dans les journaux.

Drapeau de la Tunisie

Drapeau de la Tunisie

allons-nous vers une Tunisie libre?

c’est tout le mal que l’on souhaite à ce magnifique pays et à sa population; on connait la volte-face de la droite française, Sarko et MAM en tête.

je me souviens avoir demander, là-bas, à un chauffeur de taxi comment il toruvait « son » Président. s’en est suivi un éloge d’une demi-heure: invraisemblable et appris par coeur, de peur que je sois envoyé par le « Régime » pour contrôler les conscience! vu son embarras, j’ai définitivement arrêté de poser la question, et est décidé d’aller « voyager » ailleurs… (autre débat!)

mais un Maghreb libre ne risquerait-il pas de se retourner contre ses anciens colonisateurs? se laisserait-il piller si son gouvernement devait rendre des copte aux électeurs? et laiserait-il les touristes allemands et français (car il faut toujours des français partout pour dire « c’est incroyable, ils sont partout ces allemands!) ravager ses côtes? pas sûr! et même sûrement pas!!!

alors on croise les Droits, et vive la Tunisie libre!

en Israël, le « Parti Travailliste » va-t-il (re)devenir de gauche?

A la une

Israël : les travaillistes passent à l’opposition sans Ehud Barak

Par Pierre Haski | Rue89 | 17/01/2011 | 13H52

En 1973, déguisé en femme, Ehud Barak menait contre les exilés palestiniens à Beyrouth l’une des opérations de commando les plus osées de l’histoire militaire israélienne. Lundi, appliquant la même méthode – camouflage et surprise –, il vient de lancer une opération de commando sur la scène politique israélienne : le ministre de la Défense a annoncé qu’il quittait le Parti travailliste La suite sur rue89

une réorganisation de la gauche dont on rêverait en France: tous les gens de droite… à droite avec Jean-Marie Bockel et Eric Besson, et tous les partis de gauche avec des idées de gauche!

Rêvons!

Attac veut mettre le banques sous tutelle.

je baille.

Le grand entretien

Susan George, d’Attac : « Il faut mettre les banques sous tutelle » (rue89)

Par Zineb Dryef et Pascal Riché | Rue89 | 17/01/2011 | 11H07

L’altermondialiste prône la défense de l’héritage des Lumières (…)

c’est formidable, c’est une excellente idée, mais rien ne vient!

Bonus : les traders stars ont déjà oublié la crise

Par François Krug | Eco89 | 17/01/2011 | 17H37
En apparence, la promesse est respectée : les banques françaises ont bien réduit le montant total des bonus… mais sans toucher à ceux des traders vedettes. L’un d’entre eux a même reçu plus de 10 millions d’euros de bonus en 2009, et un rapport très critique démonte les arguments avancés pour justifier une telle générosité. La suite sur Eco89

alors, « réformes » « réformes » « réformes » = à droite toute!!!!

et mêmes les libertés « bourgeoises » sont menacées.

L’annulation d’un débat sur Israël avec Stéphane Hessel fait polémique

Un débat sur le boycott des produits israéliens a été annulé par la direction de l’Ecole normale supérieure. Il était contesté par des associations juives. (la suite sur lemonde.fr)

dépasser, l’idée de Révolution???

et si Marx avait raison?

bien @ vous,

nicogé

le vrai visage de la droite: Luc Ferry préfère Lepen à Besancenot.

trouvé ici, sous un article parlant d’un autre homme de droite: Nicolas Hulot (gare à vous les Verts, votre « âme » est en jeu).

les masques tombent!!! l’UMP se prépare à faire les yeux doux au FN, au racisme et à la haine, ou c’est juste une impression?

c’est logique: un UMP d’extrème-droite, ou fleutrant avec ses idées et, désormais, ses représentants, un PS de droite, des verts du centre-droit comme M. Cohn-Bendit en rêve (pour être au pouvoir avec le PS ET avec l’UMP!!! génial… ou pas)… et un pays à la dérive, des travailleurs de plus en plus pauvres, et tous les systèmes qui ont en plus permis à la France de ne pas sombrer plus vite détruits sous la bienveillance « européenne » (UE, quoi).

et là je me dis… j’ai voté Chirac en 2002 et oui à la Constitution européenne: quel con!!!

dans la vie, il faut savoir reconnaître ses erreurs.

bien @ vous,

nicogé walz

l’affaire Karachi, pas vus, pas pris?

 

affaire Karachi

affaire Karachi

trouvé ici.

Karachi: Fillon refuse au juge Van Ruymbeke une perquisition à la DGSE

François Fillon en septembre 2010 L’objectif était de saisir «tout document relatif à l’enquête», comme le contenu des écoutes téléphoniques réalisées en 1995.

alors voilà.

commissions ou pas?

occultes ou pas?

rétro-commisions ou pas?

on n’en sait rien.

on ne sait pas non plus si l’arrêt du versement sur ordre chiraquien (1995) peut avoir un lien avec les attentats de Karachi (2002).

Dominique de Villepin qui donne dans le rétropédalage, Sarkozy qui la joue « dédain », la gauche (de droite) qui aboie comme il se doit…

tout ça est fatiguant, on sature, c’est toujours la même chose. ‘ faut juste pas dire qu’ils sont tous pourris, c’est un peu raccourci; mais il n’en reste pas moins qu’on perd espoir. en eux tous.

et surtout: apparemment, il y a des choses à cacher!

toue le monde parle de « transparence », on se rappelle la « République irréprochable », et puis, et puis…

voilà, quoi.

il y a les gens qui vivent, qui essaient de faire les choses aussi bien qu’ils le peuvent.

mais ça, c’est bon pour le peuple.

et le plus triste, dans cette histoire, c’est le peu de cas qui est fait des victimes et de leurs familles.

si tout est clean, la « Justice » doit pouvoir enquêter, et tout le monde acceptera.

oui.

mais…

bien @ vous,

nicogé walz

Barack Obama: trop à gauche, vraiment? (ou qu’est-ce que la démocratie)

walz présente: Barack Obama.
Tribune

Etats-Unis : les élections qui enterrent le « Yes We Can »

Par Nicholas Dungan | Iris | 02/11/2010 | 00H00

De nombreux commentateurs ont dépeint les élections partielles qui auront lieu ce mardi aux Etats-Unis -appelées élections « de mi-mandat » ou « midterms » car elles interviennent au milieu des quatre années de la fonction présidentielle- comme un referendum sur Barack Obama. La réalité est plus subtile. La suite

je ne rentrerai pas dans les détails de l’article, très intéressant et synthétique, sans apporté cependant grand chose de neuf.

je ne ferai qu’une remarque: à chaque fois qu’un homme politique du camp « progressiste » (puisque la gauche n’existe plus) déçoit ou perd une élection, on nous explique qu’il est trop à gauche, trop « progressiste », et haït par la base « snobée par les élite »?

la « conclusion » de l’article:

(…) Barack Obama a-t-il eu un impact sur la société américaine, et lequel ? Son impact, malgré lui, a été principalement de radicaliser le discours public, de polariser les Américains et de contribuer à l’impression que, quoi qu’on essaie, le système politique aux Etats-Unis est irrémédiablement en panne.

Après les midterms de ce mardi, le pays sera largement ingouvernable jusqu’aux élections présidentielles de 2012, Obama sera un « canard boîteux » [« lame duck », expression qui désigne les présidents sans pouvoir, ndlr] pour la seconde moitié de son mandat et fortement tenté de renoncer à se présenter en 2012 (car la Constitution américaine lui permettrait alors d’être candidat à nouveau plus tard).

Loin d’apporter un vent de changement, Obama a confirmé le désir de beaucoup d’Américains de revenir le plus vite possible au « business as usual ». (…)

bien sûr il y a du vrai, c’est incontestable, il y a une grande part de vérité là-dedans.

mais et tous les autres? ceux dessus par un Président trop à droite?

il n’ont pas de parti, là-bas comme ici, pour qui voter. pas de vrai gauche sur qui se reporter. mathématiquement donc, les mécontents de droite ont leur réponse, et ceux de gauche n’ont que leurs yeux pour pleurer: dans ce cas (et on verra si c’est vraiment celui des USA), le parti de droite sort toujours gagnant.

dans une vraie démocratie représentative (ne rêvons pas (trop) à autre chose…) il faudrait que tout le monde puisse se sentir représenté. mais la gauche de centre-droit, social-démocrate, et « enfin sorti du marxisme », comme on dit même sur la rue89, n’assume pas, non sans raison, son naufrage idéologique et a peur de se retrouver flanquée d’une vrai gauche. il faut ajouter à cela le souvenir du 21 avril, dont les enjeux n’ont JAMAIS été compris par le PS.

pourtant, il n’est pas sûr, comme les dernières élections semblent le montrer, que cela puisse être si mauvais pour elle: au « deuxième tour », la majorité des dessus de gauche qui pourraient exprimer leur mécontentement reviendraient au bercail.

tout ça pour rester dans le « pragmatisme », comme on dit… à droite (autre exemple: « bon sens », « plan de sauvegarde de l’emploi« , etc. etc.). (droite qui elle se cherche un partenaire pour cette raison de calculs électoraux, peu glorieux peut-être.)

après est-ce que c’est ça la démocratie dont on rêve?

bonne question…

bien @ vous,

nicogé walz

PS: tout ça en espérant quand même, et c’est là le paradoxe, que les « Démocrates » l’emportent sur les « Républicains »…