Paroles – ce matin (extrait de l’album “Marie-Claire”) – walz

walz - Marie-Claire (verso)

walz – Marie-Claire (verso)

bonjour,

épisode 2, donc, comme promis: ce matin.

pas grand chose à dire: paroles et musique de votre serviteur, chanson écrite en souvenir:

1) d’un jour d’épais brouillard et de spleen.

2) d’une visite de témoins de Jéhovah forts sympathiques, vu leur question: « pensez-vous à Dieu? », ou quelque chose comme ça, et surtout vu ma réponse: « je suis marxiste-léniniste »…

3) d’une émission de France Inter « la jeunesse tu l’aimes ou tu la quittes ». (diffusée durant l’été 2010 et présentée par Joy Sorman.)

4) et de la lecture d’un excellent roman de l’excellent écrivain Paul Auster, « la Nuit de l’Oracle« , où il est question d’un type qui voit sa vie prendre sens grâce à l’apparition d’une fille aux cheveux bouclés qui travaille comme graphiste…

bref, j’ai écrit une chanson. (désolé, j’ai pas pu m’empêcher.)

avec une grosse pensée positive pour mes chers petits.

aujourd’hui, donc:

02.ce matin

(cliquez pour écouter)

Ce matin

paroles et musique : Nicolas Gafanesch

Couplet 1 :
Ce matin, y a pas grand-chose à faire mes enfants sont chez leur mère
Je vois même plus l’étang à cause du mauvais temps
T’es pas seule ce matin je voudrais en dire autant
Tu sais je vais bien je suis seul mais pas tout le temps

Pont :
Nos plus beaux sourires peut être appartenir à mon monde ou au tiens, est-ce qu’on retient ?
Nos plus beaux sourires peut être appartenir à mon monde ou au tiens

Refrain :
Ce matin…est-ce que tu vas bien ?   x4

Couplet 2 :
Ce matin, y a toujours Paul Auster et puis bien sûr, France inter
La jeunesse ils l’aiment et toi tu l’as, et en bas de chez moi
La vérité et Jéhovah ne me parleront pas de toi
Je reste dans les draps où j’ai dormi avec toi

Pont :
Nos plus beaux sourires peut être appartenir à mon monde ou au tiens, est-ce qu’on retient ?
Nos plus beaux sourires peut être appartenir à mon monde ou au tiens

Refrain :
Ce matin…est-ce que tu vas bien ?   x4

Ce matin…

crédits:

Maria : voix
Nicolas Gafanesch: voix, guitare classique, guitare électrique, ukulélé, banjo 4 cordes,
basse
Julien Karleskind: batterie

voilà.

bien @ vous,

nicogé

cover by MrDoolile !

Retrouvez Walz sur le site : http://www.rythme2walz.fr.ht/

.

nouvelles révolutionnaires: d’Afrique du nord, et d’ailleurs!

 

Michèle Alliot-Marie et Patrick Ollier

Michèle Alliot-Marie et Patrick Ollier

trouvée ici.

A la Une La Tunisie grondait, et MAM volait aux frais du clan Ben Ali Par Augustin Scalbert | Rue89 | 01/02/2011 | 19H37 Décidément, la crise tunisienne ne réussit pas à Michèle Alliot-Marie ! Peu avant sa funeste intervention devant l’Assemblée nationale, elle et son compagnon, l’autre ministre Patrick Ollier, ont voyagé dans un jet appartenant au beau-frère du président Ben Ali et à son associé. Le Canard Enchaîné de mercredi, qui révèle l’affaire, s’attire des réponses plutôt alambiquées du porte-parole de la ministre des Affaires étrangères. La suite sur rue 89 ou encore:

MAM a utilisé un avion d’un membre du clan Ben Ali, selon le «Canard»

La ministre des Affaires étrangères Michèle Alliot-Marie lors d'une conférence de press, à La ministre des Affaires étrangères Michèle Alliot-Marie reconnaît avoir voyagé dans cet avion privé mais affirme que son propriétaire n’est pas membre du clan Ben Ali. sur libé.fr

voilà, je fais tourner: c’est intéressant comme nouvelle, n’est-ce pas! « selon le Canard », hein, bien sûr. à vérifier donc.

encore une coïncidence, ou un malentendu.

libé:

«Mais Aziz Miled n’est pas un membre du clan Ben Ali», a souligné le cabinet de la ministre. «Il s’est fait prendre par un membre de la famille Trabelsi 20% de ses parts dans la compagnie aérienne ainsi que la présidence de cette société», a-t-on assuré de même source. La famille Trabelsi est celle de la femme de l’ex-président.

«M. Miled est d’autant moins un proche de Ben Ali que les nouvelles autorités tunisiennes, après le départ de ce dernier et de sa famille, lui ont restitué l’ensemble de ses parts ainsi que la présidence de Nouvelair», a fait valoir le cabinet de la ministre. «En aucun cas, il ne s’agissait d’une faveur du clan Ben Ali», a-t-on insisté de même source.

à part ça, ils sont beaux, hein, on les sent proche du peuple, surtout!

comment? qu’ouïs-je? comme tous nos politiques!

oh, mais je ne voudrais pas faire du populisme primaires, non non non!

ajout, le 02/02/10 à 22:45

autre hypothèse lue sur Facebook (et oui j’ai des amis intelligents qui ont des amis intelligents!): le sacrifice d’une ministre déjà grillée: un truc un peu gros, et bien pratique pour l’UMP pour amuser le peuple!!! et l’endormir en période de Révolution…

autres nouvelles du front:

Tribune

François Fillon se contredit sur les gaz lacrymos pour la Tunisie

Par Gaëtan Gorce | Député de la Nièvre et vice-préside… | 01/02/2011 | 19H47
Le mardi 25 janvier, j’indiquais, pendant les questions au gouvernement, que le ministère de l’Intérieur, le ministère de la Défense, le ministère des Affaires étrangères et le ministère des Finances avaient donné leur accord à une exportation de grenades lacrymogènes à destination du régime tunisien, au moment même où Ben Ali tentait d’écraser dans le sang la légitime contestation de son peuple. La suite sur rue89.

oups…point de vue, euh, intéressant disons.

question perverses: et ils auraient fait quoi, euh, les « socialistes »? hein? hein?

Au Caire, les anti-Moubarak prêts à passer la nuit place Tahrir

En Jordanie, le roi a limogé le gouvernement tandis qu’à Doha, des Qataris défilent pour « changer de régime ». Live blogging. La suite
Par Rue89 | 31/01/2011 | 19H52

Sur la place Tahrir, au Caire, «l’ambiance a changé, cela marque un tournant»

La place Tahrir, au Caire.

A ECOUTER

Un grand nombre d’Egyptiens sont venus manifester pour la première fois ce mardi. Et promettent d’être là demain.sur libé.fr

« walk like and Egyptian! »

et puis quoi? la Lybie? le Yémen? la menace islamiste évidemment?

j’ai bien noté sur Europe 1 hier soir, ou encore sur France Inter une autre fois, la crainte de intelligentsia française: « l’effet domino », « le risque de propagation », « la volonté révolutionnaire »… « le phénomène pourrait-il se propager jusqu’à la France, demandait Pierre-Louis Basse? je l’ai adoré d’avoir posé cette question, c’était vraiment bien d’oser pousser la discussion à ce point, ça change pas mal la problématique!

du coup: réponses embarrassées, pour ainsi dire… euh oui, non, enfin…

de quoi ont-ils peur: de l’émancipation des peuples, de la mondialisation du ras-le-bol contre l’exploitation plus ou moins autoritaire (entendons-nous bien, le plus ou moins peut faire une énorme différence!).

moi je n’ai qu’une seule chose à dire, vieille comme la révolution industrielle:

prolétaires de tous les pays, unissons-nous!

on a assez bossé, payé, vécu pour les riches!

bien @ vous,

nicogé

l’arrogance de M. Gaino, l’intransigeance de Patrick Cohen

et voilà qui ne va pas réconcilier notre « président » et ses sbires avec les médias!!!

alors oui, je suis le premier (enfin c’est une expression hein) à m’indigner, comme dirait Stéphane Hessel, devant la mollesse de beaucoup de journalistes français, dont on se demande parfois pourquoi il n’ont pas choisi un autre métier où leur talent de cireur de pompes aurait été tout aussi utile.

alors, là, par honnêteté, je me dois d’exprimer mon contentement et même ma joie: merci Patrick Cohen.

Henri Gaino, que j’ai vu sur Canal+.fr au grand journal, m’avait sidéré par son ton condescendent et sa mauvaise foi trop flagrante et pourtant si bien assumé.

mais là, vraiment, je dis bravo au M. Cohen, qui, on l’entend, l’attendait au tournant. « dîtes-moi » !!! (ça c’est pas flair-play!! lol) « non, en 92, ce n’était pas des tirs à balles réelles. »

énorme!

magnifique; Henri Gaino, déstabilisé, sans sort lamentablement avec une pirouette sur le nombre de morts, lui qui reprochait à Ali Badou sa « comptabilité macabre » sur C+!

le reste n’est pas mieux:

l’arrêt du processus démocratique?

Patrick Cohen: « la France l’a approuvé! »

Henri Gaino: « Mais que fallait-il faire? »alors, les fans de W., maintenant, il considère que l’arrêt du processus qui permet à un peuple de s’exprimer (ou peut rêver, hein), ça fait parti du « Droit des peuples à disposer d’eux-mêmes »?!!!

ils sont trop forts.

et avec ça, il faudrait aller voter…

ça ne donne pas envie.

c’est ça la politique?

😦

bien @ vous,

nicogé walz (désabusé)

PS: indignons-nous!

la France méprise sa jeunesse.

 

les drapeaux de l'UNEF d'Orléans

les drapeaux de l'UNEF d'Orléans

trouvé ici. (blog de l’UNEF d’Orléans)

je le dis d’autant plus que du haut de mes trente ans bientôt dépassés et de mon boulot respectable, je ne peux pas être accusé de le prendre pour moi.

la France donc, mépriserait sa jeunesse?

peut-être pas toute la France, non. mais enfin.

qu’est-ce qu’on entend de la part de représentants de ce pays, enfin, des sous-fifres du roitelet estampillés UMP? et il n’y a pas qu’eux: auditeurs de France Inter ou d’Europe 1 et de Jean-Marc Morandini, journalistes, invités permanents et professionnels des sympathiques bistrots conservateurs « chez Calvi » ou « chez Demorand » etc…

– « à quatorze ans, tout ce qu’il veulent c’est ne pas aller en cours. »

– « à seize ans, ils sont influencés par leurs parents, des soixante-huitards attardés qui rêvent de revivre leur jeunesse. »

– « à dix-neuf ans, mais que comprennent-ils des enjeux de la réforme? »

– « la jeunesse est manipulée par les syndicats. »

et mon préféré:

– » la jeunesse est manipulée par le Parti Socialiste. »

alors de deux choses l’une:

soit « la jeunesse » ne connait rien en politique économique et sociale.

soit « la jeunesse » est politisée et en contact étroit avec les syndicats et le Parti « Socialiste ».

c’te blague: allez vérifier la côte de popularité du dit PS chez les « jeunes », pour ce que ça veut dire, et même chez les plus jeunes gens de gauche…

bien sûr la jeunesse il l’aime! (mais toi tu l’as.)

la démocratie est bafoué tous les jours, au nom d’un intérêt général tout théorique et vieux de 300 ans, aucun parti d’opposition sérieux pour dire non à la réforme et proposé un projet de gauche (37,5 ans pour tous, redistribution de tout cet argent qui polluent notre planète, redistribution du travail et mondialisation participative et respectueuses de la planète, des pays et de leurs habitants).

manifestation anti contre-réforme des retraites (CGT)

manifestation anti contre-réforme des retraites (CGT)

trouvée ici. (et oui, il faut lire de tout…)

les syndicats? la CFDT, on s’en méfie, la CGC devrait sortir de l’intersyndicale sous peu… et les autres?

alors du coup, le gouvernement passe en force, sur fond de « le dialogue social c’est important, de nombreuses améliorations ont été apportées au texte.. » bla bla bla.

non voilà bien!

rêvons d’un autre monde, tiens, ça nous changera.

non, la jeunesse n’est pas synonyme d’immaturité, d’incompréhension du monde et de suivisme généralisé.

oui, « la jeunesse » a des choses à dire, des rêves et des doutes.

et non, « la jeunesse », ça n’existe pas!!!

il y a bien des « JUMP » (« Jeunes UMP », c’est pas ça le nom? « lol »), des sarkophiles, et mêmes des fans de Madelin…

allez les jeunes, donc (ou pas, donc aussi!) et surtout: Peace and Love!!!

peace, love and happiness

peace, love and happiness

trouvée ici.

because « happiness, is a warm gun, Mama!!! »

allez, je ne résiste pas…

ah les Beatles, ah John Lennon!!! (70 ans…) un chef d’œuvre, pour finir sur une note positive.

bien @ vous,

nicogé walz

Aimé Césaire, reviens! (suite)

voilà le son.

le ton fait à l’affaire, je crois que c’est incontestable.

et toujours: quelle réaction de la chaîne, de la journaliste, et de l’intéressé???

hmmm…

Audrey Pulvar, merci. merci pour nous tous.

et il n’y a pas qu’elle.

Tribune

Je m’appelle Karim Miské, je suis Français comme Audrey Pulvar

Par Karim Miské | Réalisateur | 20/10/2010 | 11H41
Cette nuit, j’ai fait un rêve étrangement limpide. Je travaillais à France Inter, ma radio depuis l’époque où j’écoutais Feed-back de Bernard Lenoir. Didier Porte était là, qui commentait une dépêche tombée dans la nuit à propos d’un énième dérapage raciste. Seul « non-Blanc » dans le studio, je disais vouloir en parler à mon tour, ce à quoi m’encourageait l’humoriste. La suite

contre le racisme, pour l’Humanité, quoi: il y a du boulot!

bien @ vous,

nicogé walz

Aimé Césaire, reviens!!!

Audrey Pulvar

Audrey Pulvar

lundi 18 octobre 2010 (à lire sur France Inter)

Nègre je suis, nègre je resterai*

L’arabe menteur, l’arabe voleur, le chinois travailleur mais sale, le juif cupide, la française sexuellement libre, le latino chaud lapin, la négresse panthère, la négresse lascive, le nègre danseur, le nègre rieur, le nègre footballeur, le nègre paresseux… strike ! En cherchant un peu, on pourrait en trouver d’autres, des idées à fournir à monsieur Jean-Paul Guerlain pour son petit précis de clichés racistes. C’est donc celui du nègre fainéant, bon à rien, qu’il aura choisi de nous servir, dans un silence sidérant, sur le plateau du 13 heures de France 2 vendredi dernier.

« J’ai travaillé comme un nègre, je ne sais pas si les nègres ont toujours tellement travaillé, mais enfin… ». C’est la deuxième partie de la phrase, 13 mots, qui lui valent… quoi au juste ? On a bien cherché, on a bien attendu pendant tout le week-end, dans la bouche de tous ces responsables politiques, un début de condamnation, d’émoi, d’indignation. Seule Christine Lagarde a réagi. Pour les autres, on attend encore. En France, on peut donc prononcer des paroles racistes à une heure de grande écoute, sur un média national sans qu’aucune grande voix, politique, intellectuelle ou artistique ne s’en émeuve. Oh, les associations font leur job, qui menacent de porter plainte. Mais qui parle de racaille ? De scandale ? De honte ? D’obscénité ? De crachat ? Le crachat, que ce très distingué Monsieur Guerlain a jeté non seulement à la figure de tous les Noirs d’aujourd’hui, mais surtout, cher Monsieur Guerlain, sur la dépouille des millions de morts, à fond de cale, à fonds d’océan, déportés de leur terre natale vers le nouveau monde. Ces millions de personnes asservies, avilies, déshumanisées, pendant quatre siècles, réduites au rang de bras et de mains destinées aux champs de coton, aux champs de canne, à la morsure du fouet ou celle du molosse, tous ces esclaves, vendus comme une force de… travail ! Pas des hommes, non, ni des pères, ni des mères à qui l’on arrachait leurs enfants pour en faire d’autres bêtes de sommes, pas des humains, mais des outils, du matériel. Des marchandises.

Cher monsieur Guerlain, vous dont l’un des parfums suffisait, à lui seul, à rassurer l’enfant que j’étais quand sa mère s’absentait, vous dont le nom m’a accompagnée, de mère en fille, de sœur en sœur, aussi loin que remontent mes souvenirs et dont je ne pourrai plus, jamais, porter la moindre fragrance, moi négresse, je vous relis, je vous dédie ces quelques lignes, signées Aimé Césaire : « Vibre… vibre essence même de l’ombre, en aile en gosier, c’est à forces de périr, le mot nègre, sorti tout armé du hurlement d’une fleur vénéneuse, le mot nègre, tout pouacre de parasites… le mot nègre, tout plein de brigands qui rôdent, de mères qui crient, d’enfants qui pleurent, le mot nègre, un grésillement de chairs qui brûlent, âcre et de corne, le mot nègre, comme le soleil qui saigne de la griffe, sur le trottoir des nuages, le mot nègre, comme le dernier rire vêlé de l’innocence, entre les crocs du tigre, et comme le mot soleil est un claquement de balle, et comme le mot nuit, un taffetas qu’on déchire… le mot nègre, dru savez-vous, du tonnerre d’un été que s’arrogent des libertés incrédules ».

Aimé Césaire qui, à l’insulte, répondit aussi un jour :

« Eh bien le nègre, il t’emmerde ! ».

© Audrey Pulvar

Extraits du poême « Mots », du recueil Cadastres, d’Aimé Césaire.

*Nègre je suis, nègre je resterai,

Aimé Césaire, entretiens avec Françoise Vergès

éditions Albin Michel, 2005

Je lui apporte, évidemment, tout mon soutien: rien à jouter!!!

Les propos du Monsieur sont juste scandaleux, intolérables et semblent d’une autre époque, on l’espérait en tout cas.

Et les politiques, alors, où sont-ils? Ils luttent pour… LEURS retraites!!!

Dans ce pays, ça commence à sentir mauvais.

Bien @ vous,

nicogé walz

des nouvelles de Didier Porte!

 

Didier Porte

Didier Porte

 

Didier Porte (rue89)
entretien

Porte : « Je crois que Mermet est vexé de ne pas avoir été viré »

Par StreetPress | paris | 15/10/2010 | 21H50
La rentrée de France Inter ? Didier Porte la juge avec ironie « encourageante pour la suite ». L’humoriste explique à StreetPress que son renvoi était la meilleure chose qui pouvait lui arriver : il prépare aujourd’hui un spectacle pour le prochain festival d’Avignon… La suite

un petit mot de soutien à Monsieur Porte: merci et encore bravo!!!

le courage et l’humour existent encore: cool!

rien qu’au Fou du Roi, le doute n’est plus possible: il est irremplaçable!

allez, souvenir souvenir:

vivement la suite, vivement une autre politique (mais avec qui avec…), vivement d’autres médias.

bien @ vous,

nicogé walz