walz – je sors

Maria

walz, en concert à Nancy (photo Doggy de SaDunya): Maria et Dagobert.

bonsoir,

on vous tient encore une fois au courant des dernières évolutions du groupe: après la version démo que certains connaissent, après la version duo puis celle de l’album, voici la chanson « je sors » dans sa forme actuelle et en live.

en vous souhaitant plein de belles choses parce qu’à part ça la vie est belle, et c’est tant mieux!

bien @ vous,

nicogé

PS: encore merci les Baladins!

PPS: on vous redonne l’adresse de notre (nouveau!) site: http://rythme2walz.fr.ht/

Paroles – je sors (extrait de l’album “Marie-Claire”) – walz

walz - Z

walz – Z

bonsoir,

ce soir: « je sors ».

c’est la deuxième chanson, après les petits souliers, que j’ai spécifiquement écrite pour Maria.

enregistrée en version démo sous le titre de travail « la vie parfaite (je sors) », elle a connu une belle évolution, un soir de départ improvisé au studio pour cause de coups bas à oublier. on s’est mis à jouer cette chanson chez Dagobert, et puis au moment de passer au refrain, on a eu comme une intention collective, et au lieu de continuer coolos sur les « je sors », on y est allé; je suis passé en mode « deux temps », et Dago, ahu, Quinquin, et moi-même ce sont mis à chanter « (je) reste dehors » pendant que Maria chantait la fin.

et c’était bien.

plus tard, on a enregistré; j’avais emprunté la guitare folk de Maria et la guitare électrique de Dago, la basse d’ahu comme souvent, et Dagobert a rajouté l’orgue, la clarinette et la batterie. Maria a posé son accordéon, on a tous chanté. et puis on a fait une vidéo.

donc:

10.je sors

(cliquez ici)

Je sors

paroles et musique: Nicolas Gafanesch

c’est pas aux aurores la boîte de pandore
si tu veux on essore, nos doutes et mes remords
tous nos vains efforts, toute voile dehors
on recule d’abord, ton sourire se tord? (d’un)
tu n’seras jamais plus, celui qui m’a plu
tu n’seras plus jamais, celui que j’aimais
alors…

et même quand je dors, mon nez s’allonge encore
Adam, Eve et le corps, rêvent en technicolor
la raison et mes torts, jetés par dessus bord
la saison qui me mord, est qu’on s’améliore? (d’un)
tu n’seras jamais plus, celui qui m’a plu
tu n’seras plus jamais, celui que j’aimais
alors…

lalala

le soir on s’en sort, le soir on est fort
on sait que le matin, tout nous revient
alors…

je sors, et ma tête reste dehors, je sors et ma tête reste dehors
je sors, et ma tête reste dehors, si tout s’arrête
je sors, et ma tête reste dehors, je sors et ma tête reste dehors
je sors, et ma tête reste dehors, si tout s’arrête
et dans ma tête je marche encore, et dans ma tête je marche encore
et dans ma tête je marche encore, la vie parfaite et le confort
je sors, et ma tête reste dehors, je sors et ma tête reste dehors

crédits:

paroles et musique : Nicolas Gafanesch

Maria : voix, chœurs, accordéon
Nicolas Gafanesch : voix, chœurs,  guitare folk, guitare électrique, basse
Loïc Untereiner : clavier, chœurs, batterie
Alexis Untereiner : chœurs

voilà.

bien @ vous,

nicogé

Retrouvez Walz sur le site : http://www.rythme2walz.fr.ht/

.

Jacques Brel – Ne Me Quitte Pas

ben voilà, rien à dire.

merveilleux, génial, somptueux, inégalable, insensé aussi.

il semble assez clair que cette chanson n’est pas du tout raisonnable (quand c’est foutu, c’est foutu, « l’ombre de ton chien », quand même pas, etc.) et c’est magnifique.

il est à noter, d’un autre côté que les réactions face à l’éventualité d’une séparation sont vraiment diverses. c’est beau de se remettre en question à ce point au moment où on se rend compte que la rupture est si proche. et à condition que la relation en vaille (encore) la peine.

évidemment, c’est une chanson.

mais quelle chanson.

la vie a un sens, pas l’existence.

bien @ vous,

nicogé

Jacques Brel

Jacques Brel

je suis un voyou!

Georges Brassens

Georges Brassens

aaaahhh…

génial Brassens, mille fois fêté ces jours, et tant mieux!!!

j’ai pourtant moi-même longtemps eu des réticences, et à tort! (merci dagobert!)

très joli texte, qui dérape comme il faut. quel chanteur politique; dans n’importe quelle de ses chansons, même d’amour. classe.

et puis un truc de ouf, Brassens chanté par celui qui a enchanté toute mon enfance et bien plus: Renaud.

allez, parce que ça fait plaisir: et vive l’anarchie!!!

heureusement qu’au milieu de toute cette m… il reste la culture.

la vie a un sens, pas l’existence.

bien @ vous,

nicogé

Dieu est grand et je suis toute petite.

voilà.

le succès quoi.

notre merveilleuse Maria a déjà inspirée un personnage de cinéma français. et pas joué par n’importe qui! Audrey Tautou, s’il vous plait.

Audrey Tautou déguisée en Maria

Audrey Tautou déguisée en Maria

Audrey Tautou déguisée en Maria (2)

Audrey Tautou déguisée en Maria (2)

Audrey Tautou déguisée en Maria (3)

Audrey Tautou déguisée en Maria (3)

voilà. si ça c’est pas la classe. la gloire quoi.

bon, Maria est quand même plus belle, mais sinon c’est bien fichu.

bien @ vous,

nicogé

Thomas Fersen – Je n’ai pas la gale

bon pas grand chose à dire, vu l’incroyable qualité de la composition ou la perfection du texte relevée en plateau plus tard dans l’émission d’ailleurs.

l’interprétation et du même tonneau: jeu de guitare merveilleux de Pierre Sangra, voix inimitable de Thomas Fersen.

Thomas Fersen
Thomas Fersen

trouvée ici.

on en parle trop peu, mais on s’en souviendra comme d’un très grand.

bien à vous,

nicogé