The Dandy’s Rock’n Rool: walz en concert à Sarrebourg (57).

Quinquin de Walz

Quinquin au balcon

Concert au balcon ce soir 21 juin 2014 à Sarrebourg!!!

Dans le cadre du projet « the Dandy’s Rock’n Rool »!!!

Venez nombreux.

C’est la fête de la musique.

Ça sera bien.

 

Bien @ vous,nicogé

Publicités

Paroles – la balade (extrait de l’album “Marie-Claire”) – walz

walz - Marie-Claire (pochette verso)

walz – Marie-Claire (pochette verso)

Bonsoir!

ce soir, épisode 12: la balade.

chanson que j’ai écrite spécialement pour Maria, qui ne s’en est pas rendu compte tout de suite. lol.

une mélodie pop/chanson, sur ma rythmique de guitare préférée, un peu africaine, avec basse et percus (Jul’) tendance Caraïbes. Et la guitare son clair mais bien électrique de Dagobert.

On chante à trois: Maria, Alex dit ahu et puis moi, Nicolas, Nico, Charlie ou nicogé (lol).

ce soir, donc:

12.la balade

(cliquez pour écouter)

La balade

paroles et musique: Nicolas Gafanesch

T’es là à coté de moi, alors d’accord
Est-ce que tu crois que sous tes doigts, ma peau s’ignore
T’es beau quand tu dors t’es beau quand t’as tort
T’es beau quand tu sors de mon décor

Main dans la main on se balade    (x3)
Quand soudain tout se fade, on bade

Tu maintiens que c’est rien que ce sera pire demain
Qu’on va, qu’on vient, et puis qu’on verra bien
T’es beau quand tu dors t’es beau quand t’as tort
T’es beau quand tu sors de mon décor

Main dans la main on se balade    (x3)
Quand soudain tout se fade, on bade

En bas de chez toi c’est pas comme on voit
C’est pas ce que tu crois, et moi
En bas de chez toi c’est pas comme on voit
C’est pas ce que tu crois, et moi je ne t’y suis pas

Tu dis que toi c’est pas ça, y a plus grave tu vois
Toutes ces choses qu’on n’comprend pas et puis ça va
T’es beau, encore, t’es beau quand t’as tort
T’es beau quand tu sors de mon décor

Main dans la main on se balade    (x3)
Quand soudain tout se fade, on bade

crédits:

Maria : voix
Nicolas Gafanesch : voix, guitare folk, basse
Loïc Untereiner : guitare électrique, chœurs
Alexis Untereiner : voix, percussions

voilà.

bien @ vous,

walz, chansons rêveuses et francophones

(chanson du début: la balade)

Retrouvez Walz sur le site : http://www.rythme2walz.fr.ht/

.

Paroles – la salle des fêtes (extrait de l’album “Marie-Claire”) – walz

walz - la salle des fêtes

walz – la salle des fêtes

bonsoir!

aujourd’hui, épisode 11: la salle des fêtes.

c’est, je crois, la plus vieille chanson de l’album; écrite entre la fin de l’enregistrement de mon album solo « nicogéet les autres choses« , et la sortie dudit skeud, et déjà enregistrée une première fois pour le projet du deuxième album du clandestin (jamais abouti).

ce qui est intéressant avec les chansons quand elle prennent de l’âge, c’est qu’outre le travail de composition, d’écriture et d’interprétation, qui est conscient, il se rajoute tout un tas de choses non pensées formellement qui viennent du temps qui passe, des expériences vécues, des gens qui la jouent et de ceux qui l’écoutent… un peu comme une histoire qu’on raconte un peu différemment à chaque fois.

on l’a enregistré à nouveau pour le premier album du colporteur (jamais abouti (lol)), avec Tjark et Maria.

on était pas vraiment sûr; on a repris le truc avec ahu et Dagobert: du coup, le « truc » de la chanson, c’est devenu le jeu entre l’orgue et la basse, qui impulsent le rythme, jusqu’à l’arrivée de la batterie sur le final.

le pitch: mon fils Eliot a sortit de nulle part une lettre que je croyais perdue et que je n’avais jamais imaginé pouvoir être en ce lieu. j’ai toujours pensé que mon merveilleux fils avait quelque chose de magique. (en toute objectivité, évidemment).

une petite occasion aussi de faire paticiper mes trois enfants (Eliot, Lisa et Lucy) à l’aventure.

donc:

11.la salle des fêtes

(cliquez pour écouter)

La salle des fêtes

paroles et musique: Nicolas Gafanesch

Dans la salle d’à coté y a celui qui a rien dit quand
Avec moi tu étais partie
Dans la salle d’a coté où tu es revenue
Dès les premiers instants je ne t’ai pas reconnue
Dans la salle d’à coté de la tienne où je suis
Peut être y aura-t-il ton enterrement de vie de jeune fille
Du jour où t’es partie et de ce que j’ai dis
Beaucoup par bêtise un peu par dépit

Mais j’ai fait mon affaire et j’ai pris mon parti
De ceux avec qui tu danses, ceux à qui tu souris

Ça n’a pas d’importance, ce n’est pas mon souci
Mais c’est vrai que tu danses avec n’importe qui

Dans la lettre retrouvée par Eliot aujourd’hui,
Y a les vacances à la mer comme on s’était promis
Nouvel an à Lausanne ou l’été cette nuit,
Revenant de Châtel mais qu’est ce qui nous a pris ?
Les vacances à Châtel que j’ai aimées aussi

Mais j’ai fait mon affaire et j’ai pris mon parti
De ceux avec qui tu danses, ceux à qui tu souris

Ça n’a pas d’importance, ce n’est pas mon souci
Mais c’est vrai que tu danses avec n’importe qui

crédits:

Maria : voix
Nicolas Gafanesch : voix, guitare folk, basse, carillon, mélodica, percussions
Loïc Untereiner : clavier, chœurs
Alexis Untereiner : chœurs
Tjark : batterie

voilà.

bien @ vous,

nicogé

Retrouvez Walz sur le site : http://www.rythme2walz.fr.ht/

.

Paroles – ce matin (extrait de l’album “Marie-Claire”) – walz

walz - Marie-Claire (verso)

walz – Marie-Claire (verso)

bonjour,

épisode 2, donc, comme promis: ce matin.

pas grand chose à dire: paroles et musique de votre serviteur, chanson écrite en souvenir:

1) d’un jour d’épais brouillard et de spleen.

2) d’une visite de témoins de Jéhovah forts sympathiques, vu leur question: « pensez-vous à Dieu? », ou quelque chose comme ça, et surtout vu ma réponse: « je suis marxiste-léniniste »…

3) d’une émission de France Inter « la jeunesse tu l’aimes ou tu la quittes ». (diffusée durant l’été 2010 et présentée par Joy Sorman.)

4) et de la lecture d’un excellent roman de l’excellent écrivain Paul Auster, « la Nuit de l’Oracle« , où il est question d’un type qui voit sa vie prendre sens grâce à l’apparition d’une fille aux cheveux bouclés qui travaille comme graphiste…

bref, j’ai écrit une chanson. (désolé, j’ai pas pu m’empêcher.)

avec une grosse pensée positive pour mes chers petits.

aujourd’hui, donc:

02.ce matin

(cliquez pour écouter)

Ce matin

paroles et musique : Nicolas Gafanesch

Couplet 1 :
Ce matin, y a pas grand-chose à faire mes enfants sont chez leur mère
Je vois même plus l’étang à cause du mauvais temps
T’es pas seule ce matin je voudrais en dire autant
Tu sais je vais bien je suis seul mais pas tout le temps

Pont :
Nos plus beaux sourires peut être appartenir à mon monde ou au tiens, est-ce qu’on retient ?
Nos plus beaux sourires peut être appartenir à mon monde ou au tiens

Refrain :
Ce matin…est-ce que tu vas bien ?   x4

Couplet 2 :
Ce matin, y a toujours Paul Auster et puis bien sûr, France inter
La jeunesse ils l’aiment et toi tu l’as, et en bas de chez moi
La vérité et Jéhovah ne me parleront pas de toi
Je reste dans les draps où j’ai dormi avec toi

Pont :
Nos plus beaux sourires peut être appartenir à mon monde ou au tiens, est-ce qu’on retient ?
Nos plus beaux sourires peut être appartenir à mon monde ou au tiens

Refrain :
Ce matin…est-ce que tu vas bien ?   x4

Ce matin…

crédits:

Maria : voix
Nicolas Gafanesch: voix, guitare classique, guitare électrique, ukulélé, banjo 4 cordes,
basse
Julien Karleskind: batterie

voilà.

bien @ vous,

nicogé

cover by MrDoolile !

Retrouvez Walz sur le site : http://www.rythme2walz.fr.ht/

.

la France, la France: des photocopies! (et des belles paroles sur l’éducation…)

le Chat: école pour tous!

le Chat: école pour tous!

A deux doigts de péter les plombs, j’ai quitté mon travail d’éducateur

En découvrant l’histoire de Fabrice, l’éducateur qui s’est suicidé à Dunkerque, je me suis dit que ça aurait pu m’arriver. Que des choses graves auraient pu se passer. J’ai vu des éducateurs qui craquaient, d’autres pourtant très bons qui partaient ou qui fini… la suite sur rue89

merci!

des témoignages allant de le sens de celui-ci, tout les acteurs du monde éducatifs pourraient en faire: pas de sanctions possibles, alors que c’est un non-sens éducatif et une source de souffrance pour les jeunes de tous âges, pas de crédit à la parole de l’adulte pour des faits avérés (je précise), et par contre ennuis assurés pour l’éducateur au sens large en cas de problème!

maintenant, quand un prof se fait cracher ou taper dessus, la hiérarchie demande des explications… au prof!

n’y voyez aucun discours rétrograde avancé, comme disait Souchon: parce que c’est bien la DROITE qui a laissé la situation dégénérer à ce point depuis dix ans.
un quidam sera envoyé pour faire un beau discours sur la sanction et la permissivité des éducateurs gauchistes, en même temps que dans les faits les éducateurs seront privés du pouvoir de sanctionner quand il le faut! sanction négatives, mais aussi positives!

or, c’est l’éducation et l’école qui sont primordiales: que peuvent faire un juge ou un policier fasse à un jeune à qui le système a APPRIS que tout était permis?

regarder la lourdeur des peines au Moyen-âge: c’est pourtant l’éducation et les mesures de prévention simples comme l’éclairage publique (et oui!) qui ont fait diminuer la « criminalité ».

ce que décrit ce Monsieur, c’est la réalité, dans les foyers de Saint-Denis (93)comme dans les lycées de campagne du Haut-Rhin (68).

bon courage, Monsieur, quel dommage que seul les personnes ayant quitté le navire puisse s’exprimer librement.

je retiens ce passage, clair et précis:

« Je ne suis pas pour la sanction, mais quand un jeune fait une bêtise, il faut le punir. Les ados ont besoin et demandent de l’autorité. Ils sont dans la toute-puissance. Ils font tout ce qu’ils veulent et on ne peut rien faire. »

oui, merci. parce que les jeunes ont droit à un avenir, il faut bien les éduquer.

et surtout, surtout: PAS DE VIOLENCE! ni claque, ni fessées, ça n’empêche pas l’éducation.

allez, pour finir et résumer, une p’tite vidéo de Camille: « la France, la France: des photocopies! »

la vie a un sens, pas l’existence.

bien @ vous,
nicogé

PS: rue89, « c’était mieux avant »! lol. c’est moins clair, et puis avec une connexion de base, ça rame, ça rame…

bref, j’en ai eu marre de la mort de Steve Jobs alors j’ai éteint la télé.

parce que bon: ma machine à laver est rectangulaire, et blanche aussi même, or elle a bien vingt-cinq ans, alors je pose la question: son inventeur est-il un génie???

bien @ vous,

nicogé, décroissant par obligation, certes, mais quand même aujourd’hui ça fait plaisir.

PS: j’adore ce truc, c’est énorme.

allez, on y retourne, ça me rappelle des trucs, tiens… « c’est vachement bien hein, mais euh… en quoi ça me concerne? »!!! lol!