Jogging dans Mulhouse: non à la loi Macron.

un dimanche à Mulhouse (ou pas)

Bonsoir!

Aujourd’hui j’ai mis mes belles chaussures un peu fluo et je suis allé courir.

Par un beau dimanche de février, dans ma belle ville de Mulhouse, j’ai vu des gens qui couraient comme moi, des gens qui se promenaient, des gens qui vivaient un peu en traînant leur mélancolie, parce qu’ils avaient le temps, et parce que tous les dimanches ressemblent un peu à un film de Truffaut.

J’ai aussi vu des cliniques, des hôpitaux ouverts, plein de gens qui travaillaient; et j’ai entendu des sirènes de pompiers, de police…

J’ai aussi vu des commerces ouverts, avec des gens qui faisaient leurs courses: les cafés, les kebabs, les épiceries, et les « petites surfaces – vous savez, type « City » ou « Express » – sont ouvertes à Mulhouse le dimanche. Je crois même qu’il y a une épicerie indienne qui est encore ouverte à l’heure actuelle. Ou pas loin.

Oh, les gens qui y étaient n’y faisaient rien d’extraordinaire ou de vital: un café entre amis, un pari au PMU (avouez qu’il y a mieux comme hobby que de parier de l’argent, et ne parlons pas de la souffrance des chevaux), ou quelques courses (sans chevaux celles-ci) qu’ils auraient bien pu faire un autre jour.

Je sais que ce matin, dans le petit village de Servance (70), l’épicerie qui s’appellera pour toujours « le 8 à huit » malgré le changement de propriétaire et d’enseigne, était ouverte ce matin, tout comme le bureau de tabacet la boulangerie si elle existe toujours.

Alors quoi?

Le pays serait paralysé le dimanche?
Et permettre le travail le dimanche va nous sauver? Ou même relancer la « croissance » infinie qui au final nous tuera sur notre petite planète qui elle n’a rien d’infinie?

Non bien sûr!

Les infirmières, docteur(e)s, policier(e)s continueront à travailler comme d’habitude, tout comme les employés de la restauration, certains ouvriers en « VSD » ou ceux des épiceries.

Par contre, les gens qui pourront attendre le dimanche pour faire leurs courses n’y iront plus la semaine, et perdront le seul moment privilégiés qui leur restait, sans provoquer la moindre hausse de PIB (et heureusement), parce que leurs salaires n’auront pas augmenter. – D’ailleurs, ils n’auront peut-être pas le temps d’y aller si ils travaillent…

Et quand les consommateurs frénétiques du dimanche pourront aller tranquillement au supermarché, que restera-t-il aux épiceries et autres commerce locaux?

On risque bien de détruire des emplois, comme lors de toute dérégulation, car c’est bien de cela qu’il s’agit: à long terme, une dérégulation totale.

(Exemple: il faudra bien un jour faire garder les enfants des parents qui travaillent tous les deux le dimanche…)

Mais au fait, qu’en disait le PS avant 2012?

Quand le PS était contre le travail du dimanche

 Et qu’en pensaient les employés en 1869? Auraient-ils cru que leur combat aurait été si actuel en 2015?

On a fait le voyage vers l’ex-futur et 2015 comme Marty McFly, et apparemment on est parti pour un retour vers le passé…

Non au travail le dimanche

Ah oui, pourquoi cette photo en début d’article?

Parce que, place Franklin, j’ai vu des manèges. C’est beau, un manège…

Bien @ vous,

Charlie Walz aka Nicogé

PS: la loi Macron, c’est encore Gérard Filoche qui en parle le mieux: regardez la vidéo: c’est Là- BAS!

walz & jatanava: concert samedi 14 décembre 2013

walz & Jatanava

walz en concert à Mulhouse

Bonsoir!

Demain soir, l’orchestre Walz sera en concert à Mulhouse, 25 boulevard de la Marne.

On soutient modestement l’action de l’association Jatanava, qui s’occupe des primo-arrivants à Mulhouse.

Grande et belle cause que de s’inquiéter pour ses enfants et leurs familles qui en ont tant besoin.

Bravo Nicolas S., et merci Sylvie B-F. pour nous avoir mis en contact!

Le concert sera totalement et vraiment unplugged de chez unppluged.

Bien @ vous,

nicogé

le premier clip de walz: Paris, Séville.

walz - Paris, Séville

Maria et Nico, clip de la chanson « Paris, Séville »

Bonjour,

Les productions Marnikô sont fières de vous présenter le premier clip du groupe walz: « Paris, Séville ».

Les images ont été tournées à Saint-Symphorien-sur-Coise (69) pendant l’été 2013. Le montage et l’enregistrement de la chanson ont été réalisés à Mulhouse (68).

paroles et musique: Nicolas Gafanesch

réalisaton: Maria

crédits:

Maria : chant et choeurs.

Nicolas Gafanesch: chant, guitares classique, folk et électrique, basse acoustique, kalimba.

bien @ vous,

walz

Ps: remerciements:

Elise-Anna Venet (pour l’Espagne) et Jan Bienaimé-Tilberis (qui a brainstormé le nom de notre maison de production).

🙂 🙂 🙂

Paroles – le cinéma Bel-Air (extrait de l’album “Marie-Claire”) – walz

walz - le cinéma Bel-Air (ou rien)

walz – le cinéma Bel-Air (ou rien)

bonsoir!

ce soir, le dernier article de la série: épisode 15: le cinéma Bel-air (ou rien).

peut-être ma chanson préférée du disque, enfin, ça ne veut rien dire. mais y’a un truc quoi.

une histoire d’amour qui s’en va; mais pas une chanson nostalgique, parce que tout ce qui finit n’était pas forcément merveilleux. ni glorieux. un rythme de guitare un peu insolite, un peu braque, aura suffit à faire d’une toune très « chanson française » (cf le refrain) un truc un peu moins sage.

petit hommage au cinéma d’art et essai de Mulhouse (68), le cinéma Bel-Air, où j’ai vu quelques films merveilleux et le pire film de ma vie aussi, lol, le seul duquel je sois sorti avant la fin! au moins, il racontait un truc ce film! remarque du projectionniste avant la séance: « oh, ceux qui sont restés jusqu’au bout on aimé »! lol. un bon souvenir. gloire à toi cinéma Bel-air, donc!

« le cinéma Bel-air (ou rien) »: chanson sortie des cartons du colporteur par Tjark le magnifique. je n’étais pas convaincu, lui si, on a foncé. et ça l’a fait.

encore une fois, la chanson est construite autour de la base batterie/guitare, enregistrée « en live ». tellement » live » qu’on est carrément parti en vrille; ça m’a plu, on a gardé ce qui est devenu le final du premier album de walz; et aussi l’unique partie d’overdrive du disque! lol (encore?).

ensuite j’ai rajouté la basse de la fin (enregistrée avant celle du début!), les synthés, et ma voix, ainsi que le vocoder. et puis Dagobert a posé la basse et les parties d’orgues. et Maria a chanté, voix claire et vocoder aussi. attention, pas autotune hein!! 😉

bref, c’était bien.

en ce dernier soir, donc:

15.le cinéma Bel-Air (ou rien)

(cliquez pour écouter)

Le cinéma Bel-Air (ou rien)

paroles et musique: Nicolas Gafanesch

Tu voulais bien qu’on se ressemble tu voulais bien prendre ma main
Tu voulais voir si dans l’ensemble si ça allait si c’était bien
Tu voulais bien qu’on dine ensemble mais pas ce soir alors demain
Tu voulais bien qu’on se ressemble oui mais alors seulement de loin

Tu voulais pas qu’on vive ensemble tu préférais prendre le train
Tu voulais bien qu’on aille ensemble se dire au revoir et à demain
Tu voulais du reste de mes cendres et les épandre de tes mains
Tu voulais bien qu’on soit ensemble moi sur le quai toi dans le train

Où sont passés les mots d’amour et les regrets ?
Où sont passés les mon amour et les guillemets ?

Tu voulais bien qu’on aille ensemble au cinéma bel-air ou rien
Parfois on nous voyait ensemble alors tu me lâchais la main
Je me disais que dans l’ensemble si c’était dur ben c’était bien
Je voulais qu’on nous voit ensemble si ça te gêne ça ne fait rien

Où sont passés les mots d’amour et les regrets ?
Où sont passés les mon amour et les guillemets ?

Tu voulais venir ce soir tu voulais venir me voir
Tu voulais m’appeler, tu voulais m’appeler…

crédits:

Maria : voix, chœurs
Nicolas Gafanesch : voix, chœurs, guitare électrique, synthétiseurs, banjo 4 cordes,
basse (fin)
Loïc Untereiner : basse, orgue
Tjark : batterie

voilà,

c’était walz: chansons rêveuses et francophones.

bien @ vous,

nicogé

Retrouvez Walz sur le site : http://www.rythme2walz.fr.ht/

.

Mon Mulhouse!

je suis passé sur le blog de mon ami Eric…

mardi 9 novembre 2010

l’ ump karcherise sur le web les promesses 2007 du candidat sarkozy

NicoRetraite150ans

Mes montages-perso avec des « vrais » morceaux de promesses ump-medef-sarkozyste à l’intérieur

et n’oublions pas Pitbull!!!

JM Bockel n’en finit pas de muer…

(…)

En cause enfin le travail de lecture du rapport – lecture qui m’a fait vomir à maintes reprises – et dont je vous laisse apprécier le contenu… Âmes sensibles sérieusement s’abstenir:
http://infos.lagazettedescommunes.com/telechargements/Rapport-Bockel-La-pr%C3%A9vention-de-la-d%C3%A9linquance-des-jeunes.pdf
… Rapport remis par notre ex maire, ex député, ex sénateur, ex socialiste, ex de gauche, qui collectionne tant d’exs qu’il en fait pâlir d’envie le 1er polygame venu.
Le présidentissimo JM Bockel M2Aiste donc s’est fendu d’un rapport de 94 pages, à la demande de CheikenBois 1er, dans lequel il nous explique qu’on ne nait pas bandit mais qu’on le devient. L’écoeurement est total lorsque ce superbe exemple de la production politique française prétend qu’il est possible de détecter cette fibre criminelle chez l’enfant entre 2 et 3ans (là, j’ai gerbé mes trois repas de la journée en une seule fois!).
Même bien avant sa mutation, je n’ai jamais porté le personnage dans mon cœur, tant il émanait de lui  une aura forte de traitrise, d’hypocrisie, de mauvais goût… Avec ce rapport, il mérite le Guiness des Records. Patrick Binder, notre nazillard local doit en manger sa croix gammée… Qu’il s’étouffe avec, ça en fera toujours un de moins. Bref.

alors de Mulhouse ou d’ailleurs, allez faire un tour chez eux, vous ne le regretterez pas.

– parce que ces promesses qui n’engage, évidemment, que ceux qui les écoute…

– parce que ce rapport de jean-Maria Bockel est révoltant. LAISSEZ NOS ENFANTS TRANQUILLES!!!!! bon sang, la délinquance en germe à 2/3 ans? ça les dérange moins, nos politiques, la déliquance, quand il s’agit de s’arranger à la mairie de Paris!

– parce que ce blog est génial.

rien dans les poches la vie est moche… la vie est belle, le monde pourri!

bien @ vous,

nicogé walz

walz: « je vois même plus l’étang, à cause du mauvais temps. »

de la brume dans les Vosges Saônnoises

de la brume dans les Vosges Saônnoises

de la brume dans les Vosges Saônnoises 2

de la brume dans les Vosges Saônnoises 2

de la brume dans les Vosges Saônnoises 3

de la brume dans les Vosges Saônnoises 3

de la brume dans les Vosges Saônnoises 4

de la brume dans les Vosges Saônnoises 4

de la brume dans les Vosges Saônnoises 5

de la brume dans les Vosges Saônnoises 5

voilà, nouveau pont météo et illustration de notre chanson « ce matin », enfin du début…

l’autre jour, c’était grand soleil, et puis voilà! par contre il fait doux.

très impressionnant de se lever le matin et de ne pas voir plus loin que le bout de son nez!!!

ces photos, prises à la mi-journée, montrent l’évolution du phénomène: le brouillard se lève peu à peu.

une visite dans la région des mille étangs (70)  s’impose!!!

c’est ça qui est bien dans la vie: il y a la campagne, la montagne, mais aussi Strasbourg, ou Mulhouse.

voilà.

bien @ vous,

nicogé walz

Retrouvez Walz sur le site : http://www.rythme2walz.fr.ht/

 

.

du soleil!!!

le soleil!
le soleil!

sans avoir le talent ni la compétence des vrais spécialistes: un petit point météo.

aujourd’hui, et encore plus hier, c’était soleil sur les Vosges sâonnoises!!!

walz présente: du soleil sur les Breuchots! (70)

walz présente: du soleil sur les Breuchots! (70)

après un bel après-midi dans la région de Mulhouse (68) dimanche, à jouer dans les feuilles mortes avec les enfants et la famille…

walz présente - les feuilles mortes se ramassent à la pelle...

walz présente - les feuilles mortes se ramassent à la pelle...

c’est tout bête mais ça fait plaisir!!!

carrément.

de quoi, j’en suis sûr, remonter le moral de kiki afin de le sortir de l’alcoolisme, dans lequel il est tombé depuis la fin de son succès…

kiki et la bière

kiki et la bière

bien @ vous,

nicogé walz: c’est pas de la poésie du quotidien, mais quand même.