L’après concert…

 

Bonjour,

Walz a passé une excellente soirée au Lapin Blanc mardi dernier, en première partie des incroyables Call the Doctor.
Merci au public très motivé, et à Philippe.
Un set beaucoup plus acoustique en ce qui nous concerne car on a du se passer de Julien à la batterie et Quinquin à l’électrique (snif!) mais c’était bien quand même 🙂
Il y avait donc Maria au chant et à l’accordéon, Nicogé au chant et guitare sèche, Ahu au chant et percus, NicoK à la basse, guitare, percus, et Loïc à la guitare électrique, basse, percus.
Sans oublier Lisa et Lucy au cajon de temps en temps, et surtout aux chorégraphies !!!

La suite en images…

[ à noter : Walz prend la route dès ce week-end pour une petite tournée dans le nord ouest de la France, retrouvez-nous lundi 23 juillet à Rillé, mardi 24 à Bracieux, et jeudi 26 à Sillé-le-Guillaume dans les campings Huttopia ! On a hâte.]

Toutes les infos ici : www.rythme2walz.fr.ht

A bientôt.

.

walz au Moulin Begeot (suite)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

bonsoir!

walz était il y a de cela deux jours en concert au Moulin Begeot, à Mélisey en Haute-Saône (70).

un lieu merveilleux, un site atypique dans un environnement unique: le plateau des mille étangs.

l’accueil qui nous a été réservé a été fantastique, le public a été nombreux et réceptif: ça tombait bien, on avait bien travaillé, pendant des heures, pour préparer ce spectacle.

le reste du programme valait le détour: expos, tableaux, outils anciens, contes pour adulte…

bref merci à Annelies, à toute l’équipe et à tous les participants.

à bientôt.

surtout, surtout: soyez heureux.

bien @ vous,

nicogé

Retrouvez Walz sur le site : http://www.rythme2walz.fr.ht/

Paroles – le cerf-volant (extrait de l’album “Marie-Claire”) – walz

walz - le cerf-volant

walz – le cerf-volant

bonsoir,

ce soir, treizième et antépénultième épisode: le cerf-volant.

c’est la deuxième chanson qui a vraiment lancé la création de walz, avec rue grenelle. (toujours à l’époque du projet « le colporteur ».)

on a enregistré, comme pour j’en peux plus, la base batterie/guitare d’un coup, Tjark et moi.

puis j’ai rajouté les guitares électriques et la voix, et Eric le magnifique (dit Quinquin) a posé sa partie de basse.

Maria, à qui j’avais envoyé la chanson au préalable, est venue et a chanté; en très peu de prises, tout est dit.

ce soir, donc:

13.le cerf-volant

(cliquez ici pour écouter)

Le cerf-volant

paroles et musique: Nicolas Gafanesch

Je rêvais de nuits folles mais je dormais plus que toi
Et d’y mettre un bémol à ces mais que dit on de moi
Je rêvais de l’illustre j’étais plus petit que toi
Je rêvais de page blanche mais je l’avais remplie de croix

J’aurais du apprendre à faire du cerf volant
Et avant que je sois vieux et quand que je sois grand
J’aurais du apprendre à faire du cerf volant
Et avant que je sois vieux et quand que je sois vide, dedans

Tu rêvais de nuits blanches mais tu dormais comme moi
Et de passer sous silence ce que tu ne disais qu’à moi
Tu n’avais que faire de l’illustre il était plus petit que toi
Tu rêvais de pages folles moi à la ligne à chaque fois à chaque croix

J’aurais du apprendre à faire du cerf volant
Et avant que je sois vieux et quand que je sois grand
J’aurais du apprendre à faire du cerf volant
Et avant que je sois vieux et quand que je sois vide, dedans

Alors demain je partirai, il est loin le temps qu’on avait… x3

J’aurais du apprendre à faire du cerf volant
Et avant que je sois vieux et quand que je sois grand
J’aurais du apprendre à faire du cerf volant
Et avant que je sois vieux et quand que je sois vide, dedans

crédits:

Maria : voix
Nicolas Gafanesch : voix, guitare folk, guitares électriques
Tjark : batterie
Éric Karleskind : basse

voilà.

bien @ vous,

nicogé

walz, chansons rêveuses et francophones.

Retrouvez Walz sur le site : http://www.rythme2walz.fr.ht/

.

Paroles – j’en peux plus (extrait de l’album “Marie-Claire”) – walz

walz - j'en peux plus

walz – j’en peux plus

bonjour,

ce soir, épisode 9: « j’en peux plus »!

une chanson qui a l’avantage d’avoir été façonnée par les aléas du temps qui passe. c’est beau comme du Yann Moix.

bref, j’ai mis mon temps à arriver au résultat que je voulais.

elle a connu les projets nicogé, le colporteur, avant de trouver enfin son épanouissement au sein du groupe walz! (je remarque que décidément c’est un peu chiant comme j’écris ce soir).

on a commencé à l’enregistrer en guitare/batterie avec Tjark (idée de génie!) pour le colporteur. on a gardé la base et tout s’est fait petit à petit. j’ai enfin trouvé la façon de chanter que je voulais merci aussi le temps qui fait son travail), Maria a incontestablement apporté le truc qu’il fallait; tout comme tous ceux qui ont participé, toute la bande aux chœurs et Quinquin en feu sur le banjo 4 cordes.

les plus fins connaisseurs auront pu reconnaître un petit hommage au « blues d’un oiseau de nuit » de Loïc Untereiner dit Dagobert, je cite: « je n’en peux plus, on se tue, même si on s’aime; on le sait que ça ne sera, plus jamais pareil. » base de la chanson disons-le carrément, du message principal et du sous-entendu très important pour la compréhension de cette chanson. ça éclaire, comme on dit. on pas.

la compréhension elle-même, par contre, n’est pas indispensable (souhaitable?); le mieux c’est de comprendre ce qu’on « veut ». tant que la chanson parle à ses auditeurs, c’est déjà pas mal. les explications de texte, hein… ça vaut ce que ça vaut.

donc:

09.j’en peux plus

(cliquez pour écouter)

J’en peux plus

paroles et musique: Nicolas Gafanesch

J’ai pas changé j’ai pas cesser d’exister sans toi
J’ai pas voulu j’ai pas pu je t’ai pas attendue tu vois
Je t’ai pas entendue non plus à part peut être cette fois
Où je n’ai rien répondu à part bien sur n’importe quoi

J’en peux plus j’en peux plus, tout est foutu
J’en peux plus j’en peux plus, tout est foutu
J’en peux plus j’en peux plus, tout est foutu
J’en peux plus ça me tu, j’en veux plus j’en peux plus

J’ai pas changé j’ai pas de penser à toi
J’ai pas voulu j’ai pas pu et peut être que c’est comme ça
Des allées et venues dans les lieux et les endroits où
Tu m’avais plu quand tu étais là

J’en peux plus j’en peux plus, tout est foutu
J’en peux plus j’en peux plus, tout est foutu
J’en peux plus j’en peux plus, tout est foutu
J’en peux plus ça me tu, j’en veux plus j’en peux plus

Et comment tu t’appelles comment ça va ?
Est-ce que tu te rappelles toujours de moi ?
Est-ce que t’es toujours si belle ou est ce que c’est moi ?
Des souvenirs à la pelle des feuilles mortes et cetera
Mais comment tu te rappelles du son de ma voix ?
Est-ce que t’es toujours si belle ou bien c’était moi ?
Est-ce que c’est moi qui appelle ou est ce que c’est toi ?
Moi j’en ai à la pelle des souvenirs de toi

Je ne veux plus qu’on m’émerveille je ne veux plus rêver d’elle
Je ne veux plus que l’on me voit je ne veux plus rêver de toi

J’en peux plus j’en peux plus, tout est foutu
J’en peux plus j’en peux plus, tout est foutu
J’en peux plus j’en peux plus, tout est foutu
J’en peux plus ça me tu, j’en veux plus j’en peux plus

crédits:

Maria : voix, chœurs
Nicolas Gafanesch : voix, chœurs, guitare classique, guitare folk, guitare électrique,
ukulélé, basse
Julien Karleskind : batterie
Éric Karleskind : banjo 4 cordes, chœurs
Alexis Untereiner : chœurs
Nicolas Karleskind : chœurs
Loïc Untereiner : choeurs

tout ça enregistré et mixé par Alexis Untereiner dit ahu au studio hilbesound,comme tout l’album.

voilà.

bien @ vous,

nicogé

Retrouvez Walz sur le site : http://www.rythme2walz.fr.ht/

.

nicogé – comme on dit

« comme on dit », version nicogé cette fois-ci.

avant et surtout avec illegal, soit ahu (chant), Julien (percus), Quinquin (chant et guitare) et Nico K (batterie et chant, hors cadre).

Dagobert était occupé dans le public à ce moment-là.

au Lapin Blanc à Réding (57).

en attendant le « nicogé » nouveau toujours (ça n’a pas changé depuis hier). bon celle-là sera vraisemblablement sur l’album de walz,mais peu importe.

bien @ vous,

nicogé